"Cap" (prononcer "tchap") signifie "tampon": outil d'application de la cire dans ce procédé de fabrication en série du batik traditionnel.

Il existe donc en amont un autre métier d'artisanat, qui consiste à fabriquer cet outil à partir d'un dessin du motif souhaité, en soudant à un socle muni d'une poignée des lamelles de cuivre dont les bords dessinent les lignes du motif.

C'est un travail de précision qui demande beaucoup de temps, selon la complexité du dessin, et dont la valeur conditionne le prix du batik. Certains ateliers familiaux de batik possèdent d'importantes collections de tampons, transmises de génération en génération et régulièrement renouvelées.

Ces tampons sont aussi prisés par d'autres collectionneurs pour leur valeur esthétique. Ils ont été notamment  utilisés en élément architectural de décoration dans le restaurant d'un bel hôtel à Bali.

cap tampon batik hotel Alila Bali

(source: worldarchitecturefestival.com)

Le travail du batik "cap" est en général assuré par des hommes, sans doute en raison du poids du tampon et de la fatigue causée cette tâche répétitive, qui consiste à tremper le tampon dans une fine couche de cire chaude, et à l'appliquer sur le tissu pour former le dessin à la cire.

Le tissu est ensuite mis à sécher pour que la cire durcisse.

sechage batik cap

Puis il immergé dans la teinture, mis à sécher, et trempé à nouveau dans un bain d'eau chaude pour faire fondre la cire.

Les couleurs du batik sont donc bien fixées, puisque que le procédé de fabrication les met à l'épreuve de la chaleur.

Il arrive que la couleur soit appliquée non pas par bain mais avec un pinceau, cela permet d'utiliser plusieurs couleurs sur un même batik sans avoir à répéter le processus.

La cire fait office de pochoir, la teinture va imprégner les zones libres du tissu. Une fois la cire retirée on verra apparaître le motif en blanc sur un fond coloré.

On appelle "Garutan", style de la région de Garut à Java Ouest,  les batiks teints d'une seule couleur avec motifs répétitifs blancs, ou vice versa, des batiks blancs avec des motifs d'une seule couleur.

En retournant un batik cap, on constate que le motif sur l'envers est bien visible, il ne se distingue parfois de l'endroit que par une légère différence de netteté du motif.

Revenir aux Batiks Caps